03 février 2015

il a des sosies

Comme tout bon dictateur, hitler (avec un "h" minuscule) a des sosies. Même allure générale, même embonpoint et le costume qui flotte avec, une tête solidement fixée sur un cou un peu large et une attitude de senior impressionnant. Cependant aucun n'a la même tenue dans le temps. Beaucoup d'entre eux, croisés dans les couloirs et sosies sans le savoir, ne jouent aucun rôle, contrairement à notre hitler. Aucun n'affiche ce sourire de façade faussement sympathique et indiquant qu'il est prêt à vous faire un sale coup. Aucun n'agite aussi bien les pans de son costume dans sa démarche de semi-balourd. Son costume est d'ailleurs trop large, c'est dommage pour quelqu'un qui a autant de moyens... C'est certainement en prévision des bons repas et des profits qu'il fera encore sur le dos des autres qui vont l'engraisser.

Rz_65

Les pires de ses sosies sont ceux qui ne lui ressemblent pas physiquement. On n'a pas peur quand on les croise, ils se laissent même aborder mais nous prennent en traitre quand on s'y attend le moins, après nous avoir mis en confiance. Tous tentent d'égaler le maître dans la tactique et dans les attitudes. Aucun n'y parvient et très peu sont en mesure de produire le même effet que lui.

Bref, aucun n'est aussi con, à bien des encablures du maître.

Posté par lebig4 à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 décembre 2013

hitler

Je ne mets pas de majuscule à ce nom pas très propre. J'ai décidé de reprendre tel quel le surnom qui a été attribué au plus grand des plus grands : le partner en chef, reponsable de toute la branche conseil. Ce n'est pas trop l'école des potaches dans la firme et je crois même qu'il est le seul à avoir un surnom, du moins un surnom adopté de tous. Comme il est loin de pouvoir rivaliser avec l'original, je proposais de l'écrire avec un "H" majuscule inversé, mais cela donne toujours le même "H" majuscule !

J'ai donc opté pour une graphie très simple : nous l'appellerons ici hitler avec un petit "h" pour éviter toute ambiguïté.

Quant à déterminer les origines de son surnom, impossible de remonter à la source. Il est en revanche extrêmement simple de savoir pourquoi il est parvenu à se faire affubler de ce sobriquet. Sachez pour commencer que c'est lui qui m'a recruté et n'aime pas, mais pas du tout, la vulgaire familiarité que représente la poignée de mains entre un être supérieur et l'insignifiant qu'il méprise.

 

Posté par lebig4 à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,