19 août 2014

S'enrichir facile

Quand on est un partner, on n'a pas de problèmes de fins de mois, sauf si on vit au-dessus de ses moyens. On cherche à s'enrichir encore plus, tout simplement. Ainsi un immeuble annexe que loue notre Big est détenu en SCI par 5 associés du cabinet, firme qui leur verse de confortables loyers à peine gonflés...

Un autre associé a créé son cabinet de conseil concurrent en parallèle, puisque son contrat semble l'y autoriser. Quand il effectue une démarche commerciale sur ses heures de travail au Big, il choisit de d'affecter des ressources de son cabinet en priorité, bien évidemment, sauf spécificité qui rend le Big incontournable ou qui le rendrait franchement attaquable pour concurrence déloyale.

 

Rz_1

 

Je passe sur les autres malversations qui sont communes à tout type d'entreprise.

Autre sujet limite : les conflits d'intérêt. De manière très simple, le Big est auditeur d'une grosse société à l'international et, en échange, fait en sorte que cette même société soit son unique fournisseur mondial dans sa spécialité. Sympathique retour d'assenceur qui fait penser à des marchés truqués. Dans ce cas, comment peut-on conserver l'impartialité de l'audit ? Où sont les bons sentiments sur les conflits d'intérêts ?

Posté par lebig4 à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 avril 2014

Actualités du 1er avril 2014 - Manuel Valls va s’attaquer aux Big Four

Confidentiel

 

conf

 

Si notre nouveau premier ministre va avoir du pain sur la planche durant tout son mandat, une de ses priorités sera de poursuivre les actions de moralisation de la vie financière. De source sûre, il aurait confié à ses proches que la séparation des activités d’audit et de conseil des « Big Four » serait mise en œuvre « selon un calendrier ambitieux ». Il aurait décidé d’assurer une étanchéité parfaite entre les deux métiers, avec de surcroît la ferme intention d’infliger une « cure d’amaigrissement aux gros (sic) » en plafonnant les volumes de chiffres d’affaires par mandat d’audit, à la manière de « sashimis savamment découpés ».

Poussée populiste, merluchonite ou mélenchonite aigüe visant à rassurer la gauche de la gauche, pour un premier ministre représenté comme l’extrême droite de la gauche ?

Une chose en tout cas est parfaitement claire : la volonté de noyer le poisson.

Posté par lebig4 à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,