Avant-Première : sortie du livre !

Bonjour à toutes et à tous,

Le compte à rebours est lancé pour la sortie de mon livre "Le Conseil ou la Vie" mon incroyable odyssée dans un "big 4".

Voulez-vous avoir l'opportunité de lire mon livre en avant-première ? Il sera prêt fin janvier 2019.

Alors je vous invite à rejoindre mon équipe de lecteurs VIP !

Etant inconnu du grand public, il est très important pour moi d’avoir des critiques dès le lancement. Les critiques aident les lecteurs à se décider et les librairies à promouvoir les nouveaux titres.

Le mode de fonctionnement est simple et j’espère vous divertira :

  • Une fois le manuscrit terminé, vous recevez en avant-première une copie électronique de mon livre pour parcourir la version finale,
  • Dès que le livre est en vente sur les librairies en ligne, vous y publiez une critique honnête et sincère

C'est aussi simple que cela. Vous pouvez vraiment m’aider à faire la différence grâce à cette action ! Pour vous remercier, j'offrirai à mon équipe de lecteurs VIP ayant joué le jeu des livres papier dédicacés.

Si vous êtes intéressé(e) , je vous remercie de me contacter dès aujourd'hui (colonne de droite "contactez l'auteur") en m'indiquant une adresse mail ainsi que le modèle de liseuse sur laquelle vous lisez vos livres (PC compris pour un format PDF).

 

A très bientôt,

Ed

 

Ed Arty

Ed Arty is on Facebook. Join Facebook to connect with Ed Arty and others you may know. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected.

https://www.facebook.com

 

 

 

 

Posté par lebig4 à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mai 2018

Le séminaire d'intégration

Enfin la fête et une démonstration de ce que savent faire les consultants YI&Y ! Toute la bande des nouveaux s'est retrouvée pour le séminaire d'intégration, tenez-vous bien, qui était localisé à Florence, en Italie ! Je vous épargne le voyage en avion où les journeaux ont servi à créer des boulets permettant d'alimenter la guerre entre les rangs de droite et ceux de gauche. Je vous passe aussi le dîner dans un restaurant où Pantagruel lui-même aurait fini malade. Pour tout vous dire, je me suis retrouvé, suite à ces 3 jours de séminaire, incapable d'avaler quoi que ce soit pendant 48 heures suivies d'une semaine sans le moindre appétit ! En cause : stress et bombance.

Nous avons alterné chaque matin les réunions et ateliers de travail où se sonst succédé de nombreux orateurs internes du cabinet et quelques animateurs externes. L'après-midi était consacré au "team-building", c'est à dire à forger les équipes en soudant les gens entre eux. Deux types d'activités : visites culturelle d'une des plus belles villes du monde et activités sportives (quad dans la campagne environnante, initiation au beach volley sur une plage artificielle, loin de toute mer).

Mais le véritable team-building s'est opéré le soir, dans les bars de la ville, une fois que nous avons eu quartier libre, c'est à dire après le dîner, deux soirs de suite. Les groupes qui s'étaient rencontrés dans la journée formaient déjà des équipes compactes et ceux qui avaient eu la chance de cotoyer de jolies filles partaient déjà avec une longueur d'avance sur leurs congénères.

Posté par lebig4 à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le partner, dieu vivant

Oui, nous recyclons quelques vieux articles pour le moment (ils ont en moyenne été publiés il y a plus d'un an). Celui-ci date de janvier 2014.

 

Vous l'avez donc compris, il y a deux types d'humains dans le "Big" : les petits aspirants génies et les seuls, uniques, géniaux, fantastiques, les vrais dieux vivants. Bref, les associés du cabinet, ou "partners" en bons franchouillards imitateurs que nous sommes.

Cet être supérieur n'a de cesse de vous prouver que vous ne jouez pas dans la même cour que lui et qu'il tient son rang dans la mêlée de ses pairs. Il n'est pas obligé de vous dire bonjour, même s'il entre dans le même ascenseur que vous et vous bouscule pour que vous vous écrasiez dans un coin. Il peut vous accorder de lui serrer la main, mais uniquement pour vous décontenancer et pour que vous vous interrogiez longtemps quant à la raison de ce geste. Quand il ouvre la bouche, ce n'est pas pour dire une futilité. Péremptoire et sûr de lui dans l’affirmation comme dans le questionnement, il a la posture qui convient à son rang. Il est, de par son statut, obligé d'avoir un avis ou une réplique sur tout.

Ce n'est qu'en me remémorant la scène de la poignée de mains, le soir dans les transports après une journée riche en événements qui m'avait fait oublier cet impair, que je me suis demandé quels sont ces êtres humains qui peuvent se permettre de se croire tellement supérieurs qu'ils en viennent à imposer un code destiné à bien marquer cette diffférence qui les place dans un "monde d'au-dessus". Comment se fait-il qu'il puisse exister des êtres qui croient que leur simple position dans une hiérarchie asseoit définitivement leur supériorité sur tous les plans, y compris le côté humain ?

La réponse était devant mes yeux et allait progressivement se révéler à moi au cours de mon voyage initiatique chez eux : c'est justement parce qu'ils ne maitrisent nullement l'aspect humain que ces gens jouent ainsi.

Posté par lebig4 à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,